La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Affaire Benoit Simian : la justice doit passer !

TRIBUNE. Le député de Gironde est poursuivi par le parquet de Bordeaux pour violences conjugales, mais protégé par son statut. Les signataires invitent à faire pression sur l'Assemblée nationale pour que son immunité parlementaire soit levée.

Photo de l'article: Affaire Benoit Simian : la justice doit passer !

Nous associations et collectifs féministes, élu.e.s, attachée parlementaire et citoyennes de Gironde notamment, demandons au bureau de l'Assemblée nationale de réexaminer en urgence la levée de l'immunité parlementaire du député de la Gironde Benoît Simian.

Revenons aux faits : alors qu'il est poursuivi par le parquet de Bordeaux pour violences conjugales, la Procureure de la République demande au bureau de l'Assemblée nationale de lever l'immunité parlementaire du député Simian. Le bureau refuse et le député échappe à toute poursuite alors que des mesures de protection ont été mises en place pour protéger la victime !

"Dans ce pays, un homme poursuivi pour violences conjugales peut se situer au dessus des lois, sans être jamais inquiété, alors même que nous sommes endeuillé.e.s par un féminicide tous les 3 jours !"

Le bureau de l'Assemblée nationale doit réexaminer dans l'urgence la levée de l'immunité parlementaire de Benoît Simian pour que la justice puisse faire son travail et que les femmes se sentent en sécurité ! Suffisamment d'éléments ont été transmis pour justifier de la levée de l'immunité parlementaire et il est urgent de donner une réponse au parquet de Bordeaux pour qu'il puisse poursuivre son travail.

Quel message le président de l'Assemblée nationale et son bureau envoient-ils aux citoyen.ne.s ? Ainsi dans ce pays un homme poursuivi pour violences conjugales peut se situer au dessus des lois, sans être jamais inquiété alors même que nous sommes endeuillé.e.s par un féminicide tous les 3 jours en France !

Nous appelons toute personne soutenant notre démarche à écrire directement au président de l'Assemblée Nationale : richard.ferrand@assemblee-nationale.fr en transférant ce message.

Premières organisations signataires : ACV2F (Agir Contres les Violences Faites aux Femmes), APAFED (Association Pour l’Accueil des Femmes En Difficulté), CACIS (Centre d’ Accueil Consultation Information Sexualité) et Maison d’Ella, Collectif Bordelais pour les Droits des Femmes, Collectif IEET Bx (Il Est Encore Temps), Féministes en Action, FSU 33, France Insoumise Gironde, le GIROFARD (centre LGBTI+), PCF 33, Planning Familial de la Gironde, Syndicat SUD Santé Sociaux 33, Union Locale CGT Bassin d’Arcachon/Val de l’EYRE.

Premières personnes signataires : BARBEAUD Alexandra, Bilde Valérie, BLET Nicole, BOUSQUIN-VAROQUI Garance (attachée parlementaire, Bordeaux), CAILLAUD Mathieu (conseiller municipal LFI St-André de Cubzac), CASTAINGS Pascale, CARRARETTO Annie, CERVANTES DESCUBES Evelyne (conseillère municipale Bordeaux en Luttes et militante LFI, Bordeaux), CHAUSSOY Marie Ange (conseillère municipale PC Mérignac 33), HENRION Camille (conseillère municipale LFI Villenave-d'Ornon), KURT Morgane, LAFON Jeanne, LANSSADE Danièle, LAS HERAS Axelle, LATRILLE Guillaume (conseiller municipal LFI, Villenave-d'Ornon), MANEIRO Olivier (élu LFI, Médoc), MONTES-DUCLOS Marie-Liesse, NICOLAS Monique (militante féministe), NONY Sylvie (militante associative Bordeaux), PRUD'HOMME Loïc (député France Insoumise de la Gironde), RAYMOND Nordine (attaché du groupe Bordeaux en Luttes, Bordeaux), REDON Mathilde, SOUBIROU Françoise, STEINER Amandine, TAPINOS Ariane, TEXERAUD Martine, VERSIGNY Corinne.

Les podcasts

Commande du podcast

2h10m

Commande du podcast

1h15m

Commande du podcast

3h00m

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined