La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Au piquet de grève des énergéticiens : "Si vous ne devez faire grève qu'une fois, c'est vendredi"

  • Luttes
  • Social-éco
  • Retraites

Depuis mardi 14 janvier, les salariés grévistes d'Enedis et GrDF, rejoints par des cheminots, gilets jaunes, étudiants et bien d'autres, occupent la plateforme logistique Serval de Floirac. La journée de vendredi doit "être un tournant".

On est au 128 de la rue Emile Combes à Floirac avec Bastien Leymergie, secrétaire adjoint de la CGT Energie 33. La plateforme logistique d'Enedis et GrDF qui s'y trouve est occupé depuis mardi 14 janvier.

Il n'existe que 11 site de ce type en France, appelés "Serval". 7 d'entre eux sont occupés dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites. Plus rien n'entre ni ne sort, compliquant la maintenance des réseaux.

"Le but du jeu n’est pas de faire chier nos directions. C’est non seulement de protester contre la réforme des retraites, mais aussi de lutter contre le projet Hercule, libéral lui aussi, de privatisation d’EDF."

Reprendre en main son outil de travail

En plus de cela, des actions de coupures en gaz et électricité sont régulièrement menées, ainsi que de rétablissement de gaz ou électricité à destination des personnes en situation de précarité. Les travailleurs de l'énergie reprennent en main leur outil de travail.

"Ce qui est fabuleux ici, c’est qu’on partage avec toutes les organisations syndicales qui viennent nous aider, tous les travailleurs, gilets jaunes, étudiants, partis politiques. La colère enfle, rien n’est fait pour décomprimer la situation, alors il n'y a pas de raison qu’on n'aille pas plus loin, plus fort et plus haut."

Concrètement, les volontaires viennent tenir des "quarts" pour maintenir l'occupation 24h sur 24. Chacun peut s'inscrire sur les listes, de minuit à 6h, 6h-12h, 12h-18h, et 18h-minuit.

"Il y a un roulement continu. On a toujours des copains, des nouvelles rencontres, des gens de tous milieux, tous bords. La seule règle pour venir c’est d’avoir envie de changer le monde !"

"Les gens s’aperçoivent qu’ils ont des intérêts convergents"

Pour lutter contre le froid, un grand barnum a été installé, et un feu est alimenté constamment à l'entrée.

"Les piquets de grève s’entraident, on a rarement vu une solidarité pareille, entre la nourriture, les couvertures, caisses de grève, mais aussi en termes de solidarité et de chaleur humaine tout court. Le mouvement prend une autre tournure. Les gens s’aperçoivent de manière générale qu’ils ont des intérêts convergents. En discutant, les gens se comprennent, ça se fait naturellement. Les cercles d’influence se mélangent. C’est ça qui est intéressant : voir comment est en train de se structurer le réseau."

Quelle est la clé pour tenir cette mobilisation et faire plier le gouvernement ?

"Il n'y en a qu’une : c’est la mobilisation. S'il y avait 100% de grévistes d’un seul coup, en 48h on aurait réglé tous les problèmes. Je lance un appel à tous les salariés du public, les étudiants, retraités, a d'abord parler entre eux, parler de ce qui les angoisse, rompre l’isolement. Et ensuite il faut y aller, se mobiliser. Aujourd'hui on voit des gens qu’on n’avait jamais vu. Quelque chose est en train de se passer, c’est clair et net."

Maintenant ou jamais

"La manif de vendredi doit être un tournant. C’est maintenant ou jamais qu’il faut se battre. C’est vendredi. Vous posez des heures, c’est compliqué je sais, moi j’en suis à beaucoup de jours de grève, j’ai une famille, un crédit, mais on va s’en sortir tous ensemble. Si vous ne devez faire grève qu’une fois, c’est vendredi. Et venir dans le cortège surtout, ne pas rester chez soi. Plus on sera nombreux et plus on sera forts."

Prochains rendez-vous de la mobilisation :

- manifestation au flambeaux jeudi 23 à partir de 18h30 place Stalingrad, puis soirée festive au site Serval de Floirac

- manifestation intersyndicale vendredi 24 à partir de 11h30, place de la République.

Plus d'infos :

*- le facebook de la CGT Energie 33

Photo de Une : CGT Energie 33

Les podcasts

Commande du podcast

1h29m

L'Autre Parloir

Diffusé le 27/05/2020

Commande du podcast

55m

Point Chaud

Entretien avec Jean-Marie Darmian

Diffusé le 27/05/2020

Commande du podcast

1h29m

Bordeaux Blues

Diffusé le 27/05/2020

Commande du podcast

59m

Le Guide Du Bordeaux Colonial

Diffusé le 27/05/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct