La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

CHU : victoire pour les paramédicaux après 18 jours de grève

  • Luttes
  • Société
  • Social-éco

Aides soignantes et infirmières des urgences étaient en grève depuis fin octobre. Ils ont repris le travail le 15 novembre suite à la satisfaction de leurs revendications. Franck Ollivier, du syndicat SUD Santé Sociaux, nous explique leur lutte.

Commande du podcast

9m

L'invité.e

Les hospitaliers "renforcés" après une grosse mobilisation et une victoire au CHU de Bordeaux

Diffusé le 19/11/2019

Sous-effectif chronique, mal-être général, une direction du CHU de Pellegrin sourde depuis 2 ans... Les paramédicaux du bloc opératoire des urgences ont dû tenir la grève pendant 18 jours pour se faire entendre.

Les aides soignantes et infirmières (profession majoritairement féminines) ont obtenu une prime pour certaines activités ainsi que la création de postes.

Franck Olivier, membre de SUD Santé Sociaux au CHU de Bordeaux, revient sur cette lutte victorieuse :

"On demandait des postes pour pallier au sous-effectif chronique, qui obligeait les agentes à revenir souvent pendant leurs repos ou leurs weekends, à travailler dans des conditions qui n'étaient pas correctes ni pour elles ni pour les patients.

"On ne crie pas victoire trop tôt, on verra dans les prochains mois si la direction tient ses engagements, ce qui n'est pas toujours le cas."

... et la situation de l'hôpital public en général :

"Des services d'urgences en grève, il y en a entre 200 et 250 au niveau national aujourd'hui. Le secteur des hôpitaux public n'a pas la tradition de sortir beaucoup dans la rue. Mais ce jeudi [14 novembre - ndlr], c'était la plus grosse mobilisation depuis très longtemps. On en sort déterminé pour la suite. Plus de 500 personnes qui défilent à Bordeaux ça fait chaud au cœur. Sachant que la majorité du personnel est assigné : il est comptabilisé gréviste mais obligé à rester en poste pour la continuité des soins."

"Il va falloir encore lutter pour avoir du concret, tant il y a à faire, tant les manques sont énormes, les établissements délabrés, laissés à l'abandon. Rien qu'aux hôpitaux de Paris (APHP), il manque 500 à 600 postes de paramédicaux qu'ils n'arrivent pas à pourvoir. Il n'y a aucune attractivité dans les hôpitaux publics. Tous les jours des infirmiers et des médecins démissionnent, prennent des disponibilités, s'en vont ailleurs. Je ne pense pas que quelques décisions politiques pourront tout régler en quelques claquements de doigts. La lutte va être longue."

Les podcasts

Commande du podcast

1h30m

Bordeaux Blues

Diffusé le 15/07/2020

Commande du podcast

54m

Le Guide Du Bordeaux Colonial

[Redifs d'été] Thème : Congo - rue Emile Gentil - Quai Brazza - Voyage au Congo et Africa 50

Diffusé le 15/07/2020

Commande du podcast

10m

A travers les murs

Melila

Diffusé le 15/07/2020

Commande du podcast

33m

Allez, encore une histoire !

Diffusé le 15/07/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct