La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

MISE AU POINT - Homophobie : qu'a déclaré Pierre Hurmic à la Clé des Ondes ?

  • Municipales 2020

Dans une vidéo revenant sur les débats de 2013 à propos de la clause de conscience des élus pour ne pas célébrer les mariages homosexuels, des propos récents de Pierre Hurmic sur notre radio sont manipulés. Lisez plutôt notre verbatim.

Commande du podcast

19m

L'invité.e

"On n'a pas la prétention de représenter toutes les gauches", Pierre Hurmic (Bordeaux Respire)

Diffusé le 31/01/2020

"La conscience selon lui est au dessus des lois de la République même de celles qui protègent les individus contre les discriminations."

Ainsi s'achève une vidéo intitulée "Pierre Hurmic est-il homophobe ?" reprenant les images du conseil municipal de mai 2013 où l'écologiste justifiait l'utilisation d'une clause de conscience brandie par Hugues Martin - alors adjoint d'Alain Juppé - pour ne pas célébrer un mariage entre deux personnes du même sexe. La position du conseiller municipal d'opposition avait alors divisé la gauche, comme le racontait Le Point à l'époque.

La vidéo mise en ligne le 10 mars 2020 conclut que s'il n'est "peut-être pas homophobe", Pierre Hurmic une fois maire serait "prêt à tolérer, au nom de la clause de conscience des élus homophobes et au nom du même principe : des élus racistes, antisémites, sexistes." Et l'auteur anonyme de la vidéo ajoute :

"Interrogé récemment par la Clé des Ondes Pierre Hurmic a maintenu sa vision des choses."

Une version que d'un point de vue factuel nous voulons infirmer. Sans prendre position dans le débat (on a un avis, on vous rassure mais là n'est pas la question), nous souhaitons ici proposer une retranscription plus précise de cet entretien. En espérant que cela participe à éviter des "analyses" à l'emporte-pièce sur le travail fourni par la radio.

Qu'a-t-il déclaré réellement à notre micro ?

Entretien avec Pierre Hurmic fait le mercredi 29 janvier dernier et diffusé le vendredi suivant - à partir de 13'45 dans le podcast en haut de la page

La Clé des Ondes : Vous, maire de Bordeaux, vous célébrerez des mariages homosexuels ?

Pierre Hurmic : On m'a cherché querelles là-dessus car j'ai défendu la liberté d'expression d'un élu (Hugues Martin qui en 2013 faisait valoir sa clause de conscience pour ne pas les célébrer, NLDR). J'ai tendance à défendre la liberté de conscience mais surtout la liberté d'expression. Je suis avocat. J'ai défendu des objecteurs de conscience il y a bien longtemps. J'ai défendu des gens très attacher à cette clause de conscience.

En arriver à faire le lien avec des positions supposées sur le mariage des personnes de mêmes sexes, je ne trouve pas ça bien. J'ai été l'un des premiers, je crois le deuxième élu municipal qu'on est venu chercher. Quand on est dans l'opposition du conseil municipal, il faut venir nous chercher pour célébrer des mariages d'une manière générale. Ca veut dire qu'on m'a fait confiance et que je n'ai jamais pris de position hostile au mariage pour tous. Alors cette espèce d'amalgame un peu douteux...

Mais quand Noël Mamère avait célébré un mariage alors que ce n'était pas autorisé, vous aviez marqué votre opposition...

Non. Je lui avais dis que ça me paraissait pas légal. Ce que j'avais beaucoup critiqué, c'était le barouf, le côté un peu paillettes. La loi n'était pas passée. C'était bien avant la loi.

Vous n'aurez pas un côté paillettes à la mairie de Bordeaux...

Non, je suis adepte de la sobriété. La preuve, j'aurais pu communiqué quand j'ai fait le deuxième mariage de personnes de mêmes sexes à la mairie de Bordeaux en disant que j'étais un des premiers à Bordeaux à faire ça. Bof. C'est pas trop mon genre. Je l'ai fait parce que j'y suis tout à fait favorable.

Je trouve que la querelle qui m'ait cherché là-dessus, je trouve ça étriquer, mesquin. S'ils n'ont que ça... Mais défendre la liberté d'expression et la clause de conscience, j'avais dit en conseil municipal : "je préfère la conscience à la consigne".

Y compris pour vos conseillers municipaux quand vous serez maire ?

Sauf que sur ce sujet-là, on a mis dans notre programme la lutte contre toutes les discriminations. Donc il faut qu'ils le disent maintenant car demain ce sera trop tard pour eux (rires). Je trouve ça important. Défendre la liberté d'expression, c'est défendre la liberté de ceux qui ne pensent pas comme nous. C'est difficile. Dans une démocratie, ça parait très sain et l'avocat que je suis est assez sensible à ces thématiques-là. Je suis un peu Voltairien. Voltaire disait : "je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire." Je suis un peu sur ce terrain là.

MUNICIPALES - Ces villes dont on vous a parlé

Bordeaux - 254000 habitants : écoutez nos entretiens

Pessac - 63000 habitants : écoutez nos entretiens

Talence - 43000 habitants : écoutez nos entretiens

Villenave-d'Ornon - 34000 habitants : écoutez nos entretiens

Saint-Médard-en-Jalles - 31000 habitants : écoutez nos entretiens

Cenon - 24000 habitants : écoutez nos entretiens (Avec O2 Radio)

Lormont - 23000 habitants : écoutez nos entretiens (Avec O2 Radio)

Floirac - 17000 habitants : écoutez nos entretiens (Avec O2 Radio)

Cadaujac - 6000 habitants : écoutez nos entretiens

Ces thématiques abordées :

Culture : Avec la Guerre des Tribunes par Krinomen

Logement : Avec Jean-Pierre Labroille des Girondins atterrés

Démocratie locale : Avec Jean-Marie Darmian autour de son ouvrage le Partage du pouvoir local

Accueil des exilés : Avec Aude Saldana-Cazenave de Médecins du Monde et Gérard Clabé du Réseau Education Sans Frontières

La place du vélo : Avec Vélo-Cité

Pesticides : Avec Valérie Murat, d'Alerte Aux Toxiques

Note De La Clé

Comme à chaque période électorale, la Clé des Ondes fait vivre le débat entre les gauches. C'est un enjeu médiatique majeur, la raison d'être de notre radio. A travers nos nombreuses émissions, mais aussi via notre site internet, nous allons tenter de vous retranscrire les enjeux et les candidatures dans les communes de l'agglomération bordelaise (peut-être même au-delà).

Pour reprendre une image sportive, nous travaillons en mode semi-professionnel mélangeant quelques salariés et des dizaines de bénévoles, mêlant engagements revendiqués et envie de débats. Tantôt avec sérieux, tantôt avec quelques frappes mal cadrées peut-être, mais tout cela dans un joyeux bordel.

Nous ne pourrons pas répondre à toutes les sollicitations, ni tout traiter, mais nous tenterons de faire le maximum pour que vive le débat démocratique à gauche. On imagine que vous comprendrez, voire même que vous apprécierez.

nom de la photo

Les podcasts

Commande du podcast

53m

Commande du podcast

2h59m

Parole Aux Jeunes

Diffusé le 27/03/2020

Commande du podcast

1h00m

Commande du podcast

55m

Point Chaud

Les mobilisations Bienvenue et Revue Far Ouest revoient leur proposition pendant le Covid-19

Diffusé le 27/03/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined