La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Municipales 2020 : Talence, laboratoire d'union pour la gauche

  • Actu
  • Politique
  • Municipales 2020

Talence sera-t-il un diamant dans la poussière pour la gauche ? C'est le pari que s'est lancé de la liste Talence En Transition, invitée ce lundi matin sur la Clé des Ondes. Ce collectif transpartisan réunit de larges sensibilités de gauche avec la volonté de prendre la mairie... et pourquoi pas d'inspirer les gauches de la métropole.

Commande du podcast

30m

Point Chaud

Talence en transition : une gauche écolo et unie pour les municipales ?

Diffusé le 29/11/2019

"Il nous faut sortir des vieux cadres !" Membre de l'association citoyenne Coorcital, Graziella Danguy (également membre du conseil d'administration de la Clé des Ondes) se réjouit de voir une liste d'union écologiste et de gauche se dégager à Talence pour les élections municipales de mars prochain.

Derrière la bannière Talence en transition, elle réunit ainsi Parti Socialiste, Europe-Ecologie Les Verts, France Insoumise, Parti Communiste Français, Génération.s, Ensemble, Nouvelle Donne, Génération Ecologie, mais aussi Cap21 parti de Corinne Lepage ministre sous le gouvernement... Juppé.

L'enjeu est évident pour Isabelle Rami, tête de liste et actuellement membre EELV de l'opposition municipale :

"Cette union est rendue possible car sur les premières assemblées générale, l'urgence climatique a émergé de l'ensemble des partis et citoyens présents. L'écologie n'est pas que l'environnement car c'est aussi le social et la démocratie.'

L'adversaire est désignée par la porte-parole Graziella Danguy : "une municipalité qui a toujours choisi le béton, l'immobilier, la fracture sociale et le manque de démocratie" qui aurait produit "une ville clivante avec des quartiers extrêmement défavorisés qui ne sont pas reliés par des transports suffisants, peu d'aide aux personnes sans emplois, pauvres, mal logées".

Talence Nord vue du ciel

Talence Nord vue du ciel (Xavier Ridon/La Clé des Ondes)

La stratégie est en cours explique Benoit Pic, membre de la France insoumise et également porte-parole : "Nous donnons une place de choix aux habitantes et habitants. Leur place est décisionnaire face à un conseil municipal opaque."

Le programme se dessine

Dans les faits, Talence en transition a mis en place de nombreux de groupes de travail, des "laboratoires d'idées" décrit Benoit Pic, sur les thématiques programmatiques (services publics, logement, économie, mobilités, etc.). Le collectif annonce réunir 150 personnes lors de ses AG, dont la prochaine se déroulera ce lundi 02 décembre à 18h30 à la salle François Mauriac.

Le programme est annoncé pour janvier et les grandes lignes se dessinent : "La transition écologique sera transversale à tous les sujets, aux services publics, au logement, au social" promet Isabelle Rami. Elle évoque la réflexion d'agriculture urbaine pour alimenter la restauration collective et cantines de la ville, quand Graziella Danguy dresse un constat alarmant sur les services publics :

"Il y a une carence de la petite enfance à la vieillesse, un déficit de place en crèche publique, des refus d'inscription dans le périscolaire, des besoins pour les ados qui ne sont pas pris en compte, des moyens en travail social qui sont insuffisants dans les quartiers populaire, peu d'offres publique pour les personnes âgées dans la ville qui favorise une sélection par l'argent. On veut que les Talençaise et Talençais s y installent jusqu'à la fin de leur vie."

Elle souhaite proposer d'ouvrir des maisons de santé ou encore de créer un mutuelle municipale pour faire baisser la complémentaire santé aux Talençais. Ces propositions - comme celles des autres groupes de travail - seront à terme débattues en assemblée générale "qui reste souveraine" assure Benoit Pic.

La liste d'union devra composer avec une fracture du parti socialiste dont le secrétaire de section et deux autres membres se sont désolidarisés de la démarche pourtant soutenue par les conseillers départementaux talençais Arnaud Dellu et Denise Greslard-Nedelec.

Surtout, la liste affrontera probablement Emmanuel Sallaberry, maire qui ne s'est pas encore déclaré candidat mais installé en 2018 au poste d'édile par Alain Cazabonne qui rejoignait le Sénat. Celui-ci affiche une volonté de démocratie participative : budget participatif, pétition pour la réouverture de la Médoquine, consultation publique sur l'ouverture de ligne de tramway... "Les thématiques portées par les différentes forces d'opposition sont prises en charge par la mairie actuelle" note Isabelle Rami qui regrette le manque d'anticipation.

"Emmanuel Sallaberry se présente sans étiquette, tonne Graziella Danguy. Mais, il ne dit pas qu'il est le digne successeur d'Alain Cazabonne qui a betonisé et empêché la transition écologique."

Elle estime que la gare de la Médoquine en est l'un des exemples symptomatiques : "On a toujours dit qu'on voulait la ré-ouverture de la gare et qu'il fallait préempter les terrains pour aménager ce pôle multimodale avec les liaisons bus ou trams. La mairie actuelle a tout vendu et donc il va devenir difficile de faire ce pôle multimodale. Pour lutter contre les réchauffements climatiques, il faut réorganiser les transports en commun donc nous prendrons des décisions courageuses et efficaces"

Régulièrement administré par le Parti Socialiste jusqu'en 1983, Talence a depuis toujours était acquise à la droite (RPR puis Modem pendant 24 ans sous Alain Cazabonne). Pourtant, Talence en transition croit en sa chance d'inverser cette tendance au vue des récents résultats aux élections législatives (favorable à la France Insoumise) et européennes (favorable à Europe-Ecologie Les Verts).

"Dans le viseur"

Tête de liste et porte-paroles espèrent aussi pouvoir influencer les listes d'union à travers la métropole en gardant uniquement "dans le viseur" l'urgence démocratique, climatique et sociale pour Graziella Danguy, histoire de ne pas retomber "dans les vieilleries de la démocratique parlementaire pour savoir qui pèse plus." Benoit Pic invite les participants des gauches métropolitaines à consulter les participants de ce modèle talençais qui "dépasse les personnalités, renchérit Isabelle Rami, qui n'est pas portée par des figures déjà en place et se veut pratique et réaliste."

"Nous apportons chacun une nouvelle histoire" conclut-elle.

A voir si elle sera majoritaire en mars prochain dans les urnes.

Les podcasts

Commande du podcast

2m

L'Autre Parloir

Diffusé le 15/07/2020

Commande du podcast

1h30m

Bordeaux Blues

Diffusé le 15/07/2020

Commande du podcast

54m

Le Guide Du Bordeaux Colonial

[Redifs d'été] Thème : Congo - rue Emile Gentil - Quai Brazza - Voyage au Congo et Africa 50

Diffusé le 15/07/2020

Commande du podcast

10m

A travers les murs

Melila

Diffusé le 15/07/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct