La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Partiels reportés à la fac Bordeaux-Victoire : les étudiants répondent à la direction

  • Actu
  • Luttes
  • Retraites

Ce dimanche, l'Université de Bordeaux a finalement décidé de reporter les partiels qui devaient débuter ce lundi. Motif : les conditions "sereines" d'examens ne seraient pas garanties. Une victoire qui donne de l'énergie aux étudiants mobilisés.

A écouter ci-dessus : notre interview avec deux étudiants mobilisés après l'annonce de cette annulation

"L’université de la Victoire n’a jamais aussi bien porté son nom !" s'enthousiasme ce dimanche sur les réseaux sociaux le "Mouvement des étudiant-e-s Bordeaux Victoire".

Les étudiants viennent d'apprendre que la direction a reporté, du fait de l'occupation en cours, les partiels qui devaient débuter cette semaine.

Ils n'auront lieu qu'après les fêtes de fin d'année. Et la direction de l'Université prévient également que les examens du 6 au 13 janvier pourront peut-être connaître le même sort et cela "malgré les efforts de l'ensemble de nos équipes" déplore la présidence.

Explicite

Cette dernière explique sur les réseaux sociaux que les conditions "sereines" d'examens ne sont pas garanties fustigeant "appel explicite au blocage des examens, nouvelles dégradations et effractions sur le site ce week-end..."

Flou

Si le mouvement des étudiant-e-s salue "enfin une décision cohérente", c'est surtout parce qu'elle rappelle que "les étudiants ont été maintenus volontairement dans le flou dans le but de nous diviser."

En effet, dans une réponse argumentée sur les réseaux sociaux, les mobilisés et occupants du campus Victoire reprécisent que "l’administration avait annulé toutes les activités de la faculté, les cours, fermé la BU" tout en maintenant les partiels. Or les étudiants ont toujours appelé à l'occupation et non au blocage du site :

"Nous n’avons empêché aucune tenue de cours, nous avons mis à disposition des salles et ateliers de révisions"

La décision d'empêcher la tenue des examens avait été prise vendredi par une assemblée des personnels de l'université (dont de nombreux professeurs), puis confirmée par celle des étudiants. "Minimes", les dégradations sur des serrures ou des chaînes étaient "nécessaires pour la suite de l'occupation".

Comme l'ont plusieurs fois exprimé les étudiants sur la Clé des Ondes, l'occupation du site est aussi la conséquence d'une colère exprimée suite à l'immolation par le feu d'Anas, étudiant lyonnais dénonçant ainsi ses conditions de vie, et la mobilisation contre la réforme des retraites qui concernera les étudiants d'aujourd'hui.

Depuis le début de cette occupation le 4 décembre, le site Bordeaux Victoire est devenu un lieu de dialogue fort entre les secteurs actuellement en lutte. Les étudiants avaient dénoncé la difficulté à nouer des discussions avec les membres de la présidence.

"Venez nombreux pour faire vivre ce lieu et l'animer" annonce le communiqué étudiant. Dès 17h, une assemblée générale des doctorants se tiendra suivi à 18h30 d'une autre concernant le spectre plus large des luttes dans l'éducation. Ce mardi après la manifestation, elle accueillera à nouveau une assemblée générale inter-luttes.

Lire aussi sur notre site

Tous nos entretiens à la fac occupée : Jour après jour, construire "la coordination de toutes ces luttes"

Fac Bordeaux Victoire : "Le but de l'occupation n'est pas la fermeture administrative"

"Ni bloquée, ni fermée" la fac Bordeaux Victoire "est un lieu de vie"

Les podcasts

Commande du podcast

1h59m

Gotham's Contre culture

Diffusé le 28/03/2020

Commande du podcast

3h59m

Onda Latino Americana

Diffusé le 28/03/2020

Commande du podcast

2h59m

Voces Españolas

Diffusé le 28/03/2020

Commande du podcast

2h29m

Manhãs de Sàbado

Diffusé le 28/03/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined