La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Vidéo - Partager le pouvoir dans les villes et villages

  • Politique
  • Municipales 2020

Durant son mandat de maire à Créon, Jean-Marie Darmian a expérimenté la gestion autonome citoyenne. Grand entretien avec l'adjoint aux finances du conseil départemental qui lance aussi son "appel de Pugnac" pour un front contre l'extrême-droite.

Commande du podcast

1h13m

A La Tribune

Avec Jean-Marie Darmian, conseiller départemental, auteur du "Partage du Pouvoir Local"

Diffusé le 25/02/2020

Quelques extraits de cet entretien à écouter en intégralité dans le podcast ci-dessus

Son "appel de Pugnac"

"A Pugnac et dans le Nord-Gironde, on arrive à un nouveau phénomène politique qu'on qualifie de porosité. Ce que j'appelle la droite-extrême - des Républicains les plus droitiers - font une dérive lentement et sûrement qui les conduit à passer des alliances électorales avec des gens encartés au Front National, responsables à un haut niveau, comme à Saint-Savin-de-Blaye."

"On craint que ce soit un territoire de laboratoire politique qui préparerait l'élection présidentielle de 2022 par étape et de façon beaucoup plus sérieuse que ne le laisserait penser l'étroitesse du territoire girondin. Selon le résultat, ce serait démultiplié au niveau départemental et régional."

Appel à retrouver en bas de l'article.

Son analyse sur les élections municipales

"Il y a une émergence d'un certain nombre de personnes qui s'intéressent à la gestion locale, ce sont les listes citoyennes. Pour preuve - je le dis en toute franchise -, la percée faramineuse de Philippe Poutou sur Bordeaux en quelques jours. Pourquoi ? Car il y a un besoin des gens de s'identifier - paradoxalement - à des gens qui portent des valeurs ancrées dans leurs valeurs. Je crois comprendre qu'on lui reproche de ne pas faire d'alliance, mais c'est un choix. Les gens qui votent pour lui acceptent peut-être ce choix ou alors ils devront anticiper."

"Quelle est la liste qui a pris conscience que la commune n'est plus un atoll au milieu d'une mer bleue ? c'est un endroit où se concentrent des pratiques et volontés politiques. Je reproche aux listes traditionnelles de ronronner et répéter les mêmes choses sans proposer de choses alternatives. Les listes citoyennes dérangent un peu, bousculent un peu. S'il n'y a pas cela, en 2026, les communes en grande partie n'existeront plus car elles n'auront plus les moyens humains et matériels d'exister."

Le partage du pouvoir local

"Voter tous les cinq ans ce n'est pas un acte démocratique. C'est un acte nécessaire pour une certaine forme de démocratie mais la démocratie ce n'est pas ça. Les solutions, c'est à nous de les construire, de les bâtir, de les faire évoluer. Sauf que la facilité du consommateur c'est d'aller dans le rayon politique et de choisir le paquet cadeau qui lui parait le moins cher, le meilleur et lui promet le meilleur avenir."

"On est rendus dans un système à l'américaine dans lequel l'emballage compte plus que le contenu. Beaucoup de gens vont être élus sur l'emballage mais qu'est-ce qu'il y a dans le paquet ?"

Le pouvoir du maire

"Le maire de Madirac et celui de Mérignac ont les mêmes statuts, les mêmes pouvoirs, les mêmes rôles, les mêmes possibilités. Sauf qu'ils n'ont pas les mêmes moyens. Et pourtant, les citoyens leur demandent la même réponse au même moment : une école performante, des chemins entretenus, une vie culturelle convenable... Or, celui de Madirac n'a pas les moyens, n'a plus les moyens, et aura dans le futur encore moins les moyens d'y répondre. D'où le divorce en milieu rural, le sentiment d'abandon."

Perspectives pour les citoyens

"Il faut construire avec et pas construire pour. Il faut écouter ce que vous [les gens -ndlr] voulez, puis on le met en place ensemble et c'est vous qui le gérez."

"La tentation actuelle est de dire : si vous voulez une salle des fêtes, je vous fais une salle des fêtes. Mais je ne me pose pas la question de comment est-ce qu'elle va fonctionner et qui va la faire fonctionner. A la fin, ça donne un sentiment de fracture. On est beaucoup plus fort quand la décision est partagée."

A entendre aussi dans l'entretien : une analyse des budgets participatifs, la Commune de Paris, le pouvoir symbolique des maires, Segundo Cimbron, entre autres.

nom de la photo

Les podcasts

Commande du podcast

1h59m

Gotham's Contre culture

Diffusé le 28/03/2020

Commande du podcast

3h59m

Onda Latino Americana

Diffusé le 28/03/2020

Commande du podcast

2h59m

Voces Españolas

Diffusé le 28/03/2020

Commande du podcast

2h29m

Manhãs de Sàbado

Diffusé le 28/03/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined